Ce site utilise des cookies
Vos données sont privées, nous le savons, c'est pour ça qu'on en fait pas n'importe quoi.
×

 

 

 

 

 Le futur est entre vos mains

 

 

Le futur est entre vos mains

mardi, 20 novembre 2018 19:37

TAKE IT EASY : Cultivez vos centres d'intérêt au lieu de chercher votre passion

trouve ta passion ? non trouve tes centres d'intérêt Photo by Ian Schneider on Unsplash

Et boum, une nouvelle étude de Stanford fait voler en éclat la spécialisation                                                                                                       

On entend dire que si on choisit un travail qu'on aime, on ne travaillera jamais un jour dans notre vie. Mais comment savoir que nous aimerons un travail avant de le faire? Pire, et si on travaille pendant des années pour pouvoir faire ce travail, pour finalement découvrir que - oups! - en fait, on déteste ça? Les chercheurs de Stanford ont publié une nouvelle étude qui montre que le fait de trouver sa passion n'est pas vraiment la question à laquelle il faut répondre quand on cherche à changer de vie ou de travail. Au lieu de cela, il s'agit de développer et de diversifier ses centres intérêts.

Projet Passion

"Trouvez votre passion." Cette phrase suggère que votre passion est quelque chose qui existe dans le monde, et qu'il suffit de la trouver. Une autre école de pensée suggère que la passion et les centres d'intérêts se développent au fil du temps. Ces deux idées sont ce que les chercheurs en psychologie Paul O'Keefe, Carol Dweck et Gregory Walton appellent la «théorie fixe» et la «théorie de développement» des intérêts.

Si ces termes peuvent vous sembler familiers, c'est parce que Carol Dweck est la psychologue à l'origine du concept d' «état d'esprit de développement», soit en anglais "le growth mindset".
Le growth Mindset c'est l'idée que l'intelligence n'est pas un caractère fixe (contrairement à ce que pensent les gens qui ont un "état d'esprit fixe" ou "fixed mindset"), et qu'elle peut être développée.
Carol Dweck suggère donc dans ses recherches que l'on peut cultiver son intelligence tout au long de sa vie pour peu que l'on ait cet état d'esprit. Bien que ses recherches aient suscité une certaine controverse au cours des dernières années, il est dit que les enfants ayant un growth mindset ont tendance à mieux réussir à l’école que ceux qui ont une mentalité fixe.

Dans cinq expériences impliquant 470 étudiants, Dweck et les autres chercheurs ont cherché à savoir si la même chose était vraie en matière de passion.

Dans les deux premières expériences, les chercheurs ont recruté des étudiants qui s’identifiaient soit à la science et à la technologie, soit aux arts et aux sciences humaines. Les chercheurs ont également demandé aux participants de remplir des questionnaires pour évaluer leur ouverture à l’expérience et, surtout, leur attitude vis-à-vis des concepts de passion et d’intérêt. Tous les étudiants ont lu deux articles - l’un sur la technologie et l’autre sur la littérature - et ont ensuite exprimé leur intérêt pour chacun. Comme vous vous en doutez, les personnes ayant un état d'esprit fixe étaient moins intéressées par l'article en dehors de leur domaine d'intérêt.
Dans une autre série d'expériences, ils ont demandé aux élèves de regarder une vidéo de la série «made simple» du Guardian qui vulgarise la théorie de Stephen Hawking sur les trous noirs, puis de répondre à une enquête en ligne sur l'intérêt que cette vidéo a suscitée chez eux. Seuls ceux qui étaient d'accord avec l'énoncé «Ce que j'ai appris dans la vidéo était fascinant pour moi» sont passés à la partie suivante de l'expérience: lire un article académique sur les trous noirs dans la revue Science. Une sélection captivante: "La taille de l'horizon entourant un trou noir non rotatif non chargé est caractérisée par le rayon de Schwarzschild, R S 2GM ● / c 2 , où G est la constante de gravité de Newton, M ● est la masse du trou, et c est la vitesse de la lumière." Après avoir lu l'article difficile, l'intérêt des élèves pour les trous noirs s'est effondré - et cela était surtout vrai dans le groupe d'étudiants à la mentalité fixe.

Ne la trouve pas, nourris-la

"Faut-il absolument avoir une passion? Absolument. Faut-il tout miser dessus? Non" - Mike Rowe de Dirty Jobs (série US)

L'étude montre que lorsque nous croyons que nos passions et nos intérêts sont fixes, nous nous fermons à d'autres domaines qui pourraient très bien susciter notre intérêt. D'autre part, si on pense que le jour où on trouve sa passion est le jour où on laisse derrière soi les difficultés, alors on sera moins enclin à relever de nouveaux défis, même si c'est dans notre domaine.
De nos jours, le fait de pouvoir connecter ensemble des centres d'intérêts différents est aussi important que jamais. "De nombreuses avancées dans le domaine des sciences et les innovations dans l'entreprise surviennent lorsque les gens rassemblent des idées qui viennent de différents domaines, lorsque les gens voient des liens nouveaux entre des domaines qui n’avaient peut-être jamais été vus auparavant", a déclaré Gregory Walton. "Si vous vous limitez à un domaine restreint dans lequel vous êtes très impliqué, cela pourrait vous empêcher de développer d'autres centres d'intérêts et une expertise dont vous avez besoin pour faire ce travail transversal."

Au lieu de cela, restons ouverts à tout ce qui pourrait nous intéresser. Mike Rowe de "Dirty Jobs" (série américaine de télé-réalité sur les "sales boulots") en a fait son mantra officieux. "Les gens que j'ai rencontrés lors de mes voyages, dans l'ensemble, n'ont pas réalisé leur rêve. Ils ont cherché une opportunité", a-t-il déclaré dans une vidéo pour le magazine Entrepreneur . "Ils ont identifié l'opportunité, ils ont exploité l'opportunité, ils ont travaillé à cette opportunité, et ils ont fini par la saisir. Et puis ils ont compris comment aimer travailler dans ce nouveau contexte. Faut-il absolument avoir une passion? Absolument. Faut-il tout miser dessus? Non".

Restez curieux. Et comme le dit Rowe, "Ne vous enfermez pas dans votre passion, mais restez ouvert."


Retrouvez l'article de Ashley Hamer en intégralité sur curiosity

L'histoire de Ladyada, fondatrice d'une entreprise collaborative

Adafruit a professionnalisé le DIY, le pari de la culture ouverte au travail est gagné.                                                                                             

Read more...

Découvrez Marie Severin, la femme que Marvel a longtemps caché

Fin août disparaissait Marie Severin, 89 ans, pilier de Marvel Comics et créatrice, entre autres de Docteur Strange.                       

Read more...

TOP