Ce site utilise des cookies
Vos données sont privées, nous le savons, c'est pour ça qu'on en fait pas n'importe quoi.
×

 

 

 

 

 Le futur est entre vos mains

 

 

Le futur est entre vos mains

vendredi, 06 avril 2018 15:31

La collecte des données sur smartphone, comment ca marche?

Mieux comprendre de quoi on parle, pour reprendre le pouvoir, un peu.                                                                    

Les smartphones sont des super ordinateurs de poche qui ne nous fournissent pas seulement des informations utiles, ils collectent aussi une foule de données sur nous et sur nos habitudes, tout le temps. Voici un guide de ce qui est collecté par votre smartphone et ses applis, et comment vous pouvez reprendre un peu le contrôle.

Les données collectées par votre smartphone Android ou iOS

Votre smartphone est rempli de capteurs, qui surveillent où vous vous trouvez dans le monde, à quelle vitesse vous vous déplacez dans l'espace, dans quelle position vous tenez votre téléphone, et plus encore. Toutes ces données sont utilisées par les applis pour améliorer l'expérience utilisateur. Ainsi, les applications de votre téléphone basculent entre les modes paysage et portrait, et vous permettent de rester sur la bonne voie pour vos trajets quotidiens. Mais la quantité de données collectées et l'endroit où elles sont stockées sont à la discrétion du fabricant du téléphone.

Au cours des derniers mois, OnePlus a été au centre d'un cafouillage sur la confidentialité des données en raison de la manière dont il enregistrait des informations personnelles d'identification (comme les identifiants d'appareils) et transmettait ces données aux serveurs OnePlus, officiellement pour améliorer l'expérience de l'utilisateur du téléphone. OnePlus a depuis refait en partie sa collecte de données, et promet d'utiliser uniquement les données qu'elle recueille en interne, mais cela montre la quantité de données que votre smartphone peut contenir, et comment il peut être difficile de savoir ce qui est collecté et ce qui ne l'est pas.

La politique de confidentialité de Google, qui concerne Android parmi d'autres services, est disponible ici: vous pouvez voir que dès que vous vous connectez à Android avec votre compte Google, votre appareil est associé à vos informations d'identification Google et Google commence à enregistrer des données telles que la durée et le type de vos appels téléphoniques, la localisation de votre téléphone, l'appareil que vous utilisez, et plus encore.

Vous pouvez également trouver la politique de confidentialité d'Apple en ligne . La majorité des données collectées est identique, mais Apple diffère de Google en rendant anonyme une grande partie, ou alors en les conservant dans votre iPhone (et non renvoyée à Apple) - donc si votre position peut être suivie sur iOS, par exemple, pour autant Apple ne sait pas où vous êtes, seul votre téléphone le sait.

Face ID est un autre bon exemple de la façon dont Apple se différencie sur la protection des données. Les capteurs d'identification du visage cartographient votre visage en détail, mais ces informations sont stockées seulement sur votre téléphone. Elles ne seront pas transférées vers Apple ou iCloud tant que vous n'avez pas besoin de les partager avec eux, ce qui rend plus difficile la copie de votre visage.

Cependant, certaines de ces données sont partagées avec d'autres applis. Par exemple, certaines applications peuvent vouloir coller un filtre AR, pour la réalité augmentée, sur votre visage.

Les données collectées par les applis de votre smartphone

En plus des informations de base collectées par votre smartphone et renvoyées (ou non renvoyées) à l'entreprise qui l'a fabriqué, il y a aussi toutes les informations collectées par les applis que vous utilisez: les données enregistrées et sauvegardées sont soumises aux politiques de confidentialité de chaque application, et des autorisations que vous lui avez données.

Si vous voulez savoir exactement ce qu'une application est autorisée à suivre sur votre smartphone, allez dans Paramètres, puis accédez à Applications et notifications, choisissez une application et sélectionnez Autorisations. Sur iOS, allez dans Paramètres, puis choisissez une application pour voir les autorisations dont elle dispose.

Cela vous donne une idée des données spécifiques qu'une appli peut enregistrer depuis votre téléphone, mais pour savoir exactement comment ces données sont utilisées, vous devez lire les termes et conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de cette application, si elle en a un. Google a récemment déclaré qu'il allait sévir contre les applications qui n'affichent pas de politiques de données pour l'utilisateur, mais on est encore largement dépendant de la bonne volonté des développeurs pour ce qui concerne la façon dont nos données sont utilisées.

Par exemple, vous pouvez lire la politique de confidentialité Airbnb ici . Vous utilisez l'appli sur votre smartphone? Airbnb peut vous localiser, obtenir des informations sur l'appareil que vous utilisez et avoir à quelle heure vous utilisez l'application. Ces données sont ensuite utilisées pour tout, de l'affichage des offres Airbnb à proximité de votre position actuelle, jusqu'à un meilleur ciblage des annonces publiciaires.

Même si vous pensez savoir quelles données sont enregistrées, ce n'est pas toujours clair: le développeur Felix Krause a récemment révélé que donner l'autorisation à une appli pour voir vos photos sur votre smartphone permet également à cette appli de voir les endroits où vous avez été, car toutes vos images possèdent des informations sur l'endroit où elles ont été prises. Même si vous bloquez la localisation pour une appli, elle peut quand même savoir où vous vivez et où vous partez le plus souvent en vacances grâce aux photos que vous avez dans votre smartphone. Le choix du type de données que l'appli va récolter et à quoi elles vont être utilisées, appartient au développeur.

Juste au moment où vous pensez savoir ce qu'une application récolte comme données, et vous découvrez que Uber enregistrait secrètement l'activité de l'écran des iPhone , soi-disant pour améliorer les fonctionnalités avec l'appli Apple Watch.

Dirigez-vous sur le Web dans le navigateur de votre choix et toutes les données dont on vient de parler qui sont collectées en ligne entrent en jeu: vos recherches sur internet, l'appareil sur lequel vous vous trouvez, où vous vous trouvez, etc. La collecte des données est composée de deux couches: les données récoltées par votre navigateur et les données collectées par les sites que vous visitez.

Encore une fois, ça dépend des applis et des services que vous choisissez d'utiliser. Google Chrome enregistre une tonne de données, y compris votre historique de navigation et les vignettes des sites que vous visitez, et bien sûr, si vous vous connectez avec Google (gmail par exemple), toute votre activité est enregistrée automatiquement dans votre profil Google. Safari collecte les mêmes données, il en garde une grande partie sauvegardée localement sur l'appareil.

Reprendre le contrôle

Comme vous pouvez vous en rendre compte, il n'est pas facile de savoir exactement quelles données sont collectées, et ensuite comment ces données peuvent être utilisées ou transmises à des tiers. Ces politiques de confidentialité sont ambiguës pour donner aux fabricants une grande marge de manœuvre. Samsung, par exemple, pourrait collecter les informations GPS de votre téléphone, passer vos recherches vocales à des tiers pour des programmes de traductions voix-texte, et partager ces données avec des partenaires commerciaux qui pourraient les utiliser pour vous faire de la publicité.

Ca fait beaucoup de si et de peut-être. En fin de compte, si le contrat de confidentialité ne vous convient pas, n'utilisez pas l'appli sur votre téléphone. Mais il existe certains paramètres sur votre téléphone que vous pouvez régler pour empêcher les appareils et les applis de collecter autant de données qu'ils le souhaiteraient.

Le suivi de localisation est très important, très précieux pour les utilisateurs et les annonceurs. Sur Android vous pouvez désactiver le suivi de la localisation dans son ensemble en ouvrant les Paramètres, puis en allant dans Localisation, cliquez sur le bouton pour désactiver le suivi. Sur iOS, ouvrez Paramètres, puis accédez aux services de confidentialité et de localisation et désactivez la fonctionnalité. À partir des mêmes menus, vous pouvez désactiver ou limiter le suivi de l'emplacement d'une application à l'autre.

En ce qui concerne Google, vous avez toute une série d'options à gérer, couvrant les applications Google sur Android, iOS et partout ailleurs. Si vous ouvrez votre page de compte Google sur le Web , puis sélectionnez Informations personnelles et confidentialité , il est possible de modifier la façon dont les données sont collectées (via Accéder aux contrôles d'activité ) ou d'effacer certaines données que Google a déjà sur vous (via Aller à Mon activité). Par exemple, vous pouvez voir et effacer toutes les recherches vocales que vous avez effectuées via l'Assistant Google sur votre téléphone.

Certaines applis ont des paramètres spécifiques et des options de confidentialité que vous pouvez utiliser à votre avantage, et peu de développeurs d'applis sont aussi intéressés par la collecte de données que Google. Facebook est une exception, et l'actualité vient de nous le montrer avec Cambridge Analytica.

En fin de compte, la façon dont vous utilisez votre smartphone permet à des entreprises comme Google, Facebook et autres, de savoir qui vous êtes et le type de publicité qui vous intéresse, même si une appli ne fait pas partie des géants du numérique, elle pourrait bien vendre ses données à l'un d'entre eux.

Même si vous êtes content des possibilités offertes sur Android et iOS, il est important de savoir quel type de données vous donnez chaque fois que vous allumez votre smartphone. Même si ça veut dire désinstaller quelques outils des réseaux sociaux ou désactiver le suivi de localisation pour quelques applis, au moins ça vous donne un semblant de contrôle sur votre vie privée.

Cet article a été produit avec le soutien de la Fondation Mozilla dans le cadre de sa mission d'éducation sur la sécurité et la vie privée sur Internet.

Pour savoir quelles sont les données collectées par les applis, vous pouvez aussi utiliser ExodusPrivacy

Retrouvez l'article original de David Nield sur Gizmodo

Vous pourriez aimer

Le ikigai, concept japonais pour donner du sens à sa vie

Le ikigai, concept japonais pour donner du sens à sa vie

Le ikigai, concept japonais pour donner du sens à sa vie

Et en finir avec les bullshit jobs.                                                                                                                      

La technologie de 2018, vue du XXeme siècle

La technologie de 2018, vue du XXeme siècle

La technologie de 2018, vue du XXeme siècle

Deviner à quoi ressemblera le futur 100 ans à l'avance, c'est pas si facile.                                                                                                       

Diy - Créer une superbe suspension en béton pour 5€

Diy - Créer une superbe suspension en béton pour 5€

Diy - Créer une superbe suspension en béton pour 5€

Le concrete design a le vent en poupe. On vous explique comment faire un superbe luminaire pour seulement 5€.                                         

Dalman Supply Co réinvente l'antivol

Peut-on vivre de sa passion ? Oui c'est possible, la preuve Jon Dalman l'a fait en réinventant l'antivol de vélo.                                                                              

En savoir plus...

Les chatbots et moi on ne se comprend pas

A force de dire qu'ils sont intelligents, on a fini par croire qu'ils étaient humains.       

En savoir plus...

TOP