Ce site utilise des cookies
Vos données sont privées, nous le savons, c'est pour ça qu'on en fait pas n'importe quoi.
×

 

 

 

 

 Le futur est entre vos mains

 

 

Le futur est entre vos mains

jeudi, 05 avril 2018 18:38

Protéger ses données personnelles à l'heure du numérique

Entre tracking, collecte des données et profil client, ne perdez pas le fil.                                                                            


Vous étiez dans l'espace, sans nouvelles du monde ces dernières semaines ? Sachez que Facebook s'est fait siphonner 87 millions de comptes (concernant un nombre incalculable de données personnelles) par une société de communication: Cambridge Analytica. Depuis, la planète semble s'être réveillée en panique après un mauvais cauchemar.

Quoi, Facebook permet l'utilisation de nos données personnelles par des tiers ?! Mais c'est une honte ! Ces données sont personnelles ! Non, pas du tout, ces données appartiennent à Facebook et comme toute société dont le but est de faire du profit, elle le fait grâce aux données personnelles qu'elle collecte à chaque fois que vous effectuez une action sur votre compte Facebook.

Facebook est-elle la seule entreprise dans ce cas-là ? Pas du tout. Des centaines de milliers d'entreprises dans le monde, collectent des données que l'ont dit "personnelles" parce qu'elles vous définissent en tant qu'individu, pas parce qu'elles vous appartiennent. A chaque fois que vous cochez la case "je suis d'accord avec les termes et conditions....", vous pouvez être sûr que vous perdez votre droit de propriété sur vos données.

On confond souvent droit à la propriété des données personnelles et protection des données personnelles. Une société peut très bien protéger vos données contre le piratage sur un serveur ultra sécurisé et en même temps les revendre à une autre société qui en fera ce qu'elle voudra.

Prenons le cas des voitures neuves. Elles sont bourrées de capteurs, sensés vous aider à la conduite et vous protéger, néanmoins ces capteurs enregistrent un nombre considérable de données sur votre manière de conduire (Freinez-vous souvent ? ralentissez vous en ville ? etc...). Des sociétés d'assurance proposent maintenant des "contrats connectés", il suffit d'installer une drivebox, une boîte noire qui accédera aux capteurs de votre voiture et dira à l'assureur si vous conduisez bien ou non. En contrepartie, plus vous roulez prudemment moins vous payez. Cela semble tout à fait logique et pour la bonne cause.

Maintenant, transposons cette argumentation au secteur de la santé et imaginons que vous avez un "contrat connecté" avec une mutuelle qui vous propose de vous coller un patch bardé de capteurs pour garder un oeil sur votre bonne santé. Vous êtes épicurien ? Vous aimez la bonne chair ? Dommage pour vous, vous risquez de voir le montant de votre cotisation grimper en flèche, car vous êtes un sujet à risque, a contrario, si vous ne mangez rien, vous développerez des facteurs de risque ce qui entraînera aussi une augmentation de la cotisation.

L'objectif dans ces deux cas de figure (assurance et mutuelle) n'est pas de vous couvrir en cas de problème (n'oubliez pas que vous payez tous les mois pour ça) mais de reporter la responsabilité sur vous afin que ces compagnies paient le moins possible. La logique est tout à fait différente.

Quand on dit que "les données collectées servent à améliorer l'expérience utilisateur" c'est une manière fort sympathique de dire que" les données collectées permettent de cibler très finement votre personne" afin de déterminer quelle valeur vous avez aux yeux de ces compagnies.

Dans le monde de la data, vous n'êtes pas une personne, vous êtes une valeur.

Alors comment peut-on y remédier ?

A l'heure actuelle, sachez que vous continuerez à transmettre sans le vouloir des données, il existe néanmoins un certain nombre de bonnes pratiques, très simples à mettre en place pour "tromper" le système.
Facebook lit vos conversations sur Messenger de manière automatique, c'est moche, on y peut rien, mais on peut tout de même passer à Telegram, qui est une application de messagerie sécurisée, hébergée sur un cloud. Et si vous le souhaitez, vous pouvez l'utiliser pour chiffrer de bout en bout vos messages qui s'autodétruiront et ne seront donc pas stockés sur le cloud.

Si vous voulez continuer à utiliser Facebook, utilisez le de manière éclairée. Est-il absolument nécessaire de remplir tous les champs de votre profil ? Trompez la machine, inventez un ancien job, et aimez des pages qui ne correspondent pas du tout à vos habitudes (Vous êtes à allergique à l'huile de palme ? Aimez Nutella). Il est très facile de tromper Facebook, qui du coup, peine à vous faire des suggestions personnalisées.

Concernant votre navigation sur le web, si vous utilisez Google (qui reste imbattable à bien des égards par rapport à d'autres moteurs de recherche), sachez qu'il enregistre tout, mais alors tout ce que vous faîtes. D'autant plus si vous êtes connecté à un compte google et que vous utilisez le navigateur de Google, Chrome.

Le plus simple dans ce cas est d'utiliser plusieurs moteurs de recherche comme Duck Duck Go (qui ne collecte pas vos données numériques), Qwant, etc... L'idée est de diluer votre vie numérique sur plusieurs supports.

Pensez à utiliser des navigateurs respectueux de la vie privée (comme Firefox) et bannissez Chrome une bonne fois pour toute.
Pensez à systématiquement vider le cache de votre navigateur, ses cookies et l'historique après chaque session. Vous pouvez le faire manuellement ou utiliser un outil comme Ccleaner qui fait très bien le job en 2 minutes. Ok, vous serez sans doute obligé de vous reconnecter à un certain nombre de sites lors de votre prochaine session mais que préférez-vous ? Le confort ou le respect de votre vie privée ?

Pour aller plus loin, vous pouvez utiliser un VPN (il en existe une multitude) auquel vous vous connecterez avant chaque session. De très nombreux VPN sont gratuits jusqu'à une certaine consommation de données (Pour faire simple, on parle là de tout ce qui est transmis entre votre terminal et internet comme par exemple, une recherche google, surfer sur le net, discuter sur skype... Ce sont des données qui ont un poid - 2 mega par exemple pour une page web).

Si vous ne voulez pas payer, utilisez plusieurs VPN.

Pour info, sachez qu'un VPN est un "virtual private network" c'est à dire qu'il va transmettre de fausses informations d'adressage (votre adresse IP) et faire croire à Google que vous êtes italien puisque vous avez une adresse IP italienne (alors que vous résidez à Pornic).

Et si vous êtes curieux, vous pouvez installer une extension sur votre navigateur (disponible uniquement sur Chrome et Firefox) nommée Kimetrak et créée par NextImpact. Kimetrak permet très simplement de voir les services de tracking (domaines tiers) qui vous pistent sur les sites internet que vous consultez.
Par exemple, il existe plus de 100 domaines tiers sur la page d'accueil du monde.fr ! Autant dire que la consultation de ce site est tout sauf privée !

Pour finir, posez-vous les bonnes questions. Etes-vous prêt à renoncer à toute forme de vie moderne afin que l'on ne puisse pas collecter vos données (adieu voiture neuve, smartphone, smarthome, internet, accès à la boîte mail, laptop, TV connectée, enceinte intelligente ETC.....) ?

Vous pourriez aimer

Petit potager d'interieur DIY connecté

Petit potager d'interieur DIY connecté

Petit potager d'interieur DIY connecté

Découvrez comment fonctionnent les objets connectés en vous fabriquant un jardin indoor de plantes aromatiques. 

Habiter dans une mini maison végétale pour se rapprocher de la nature

Habiter dans une mini maison végétale pour se rapprocher de la nature

Habiter dans une mini maison végétale pour se rapprocher de la nature

Facile à construire, la maison végétale pourrait vite devenir votre nouveau projet.                                       

Ursula K. Le Guin, portrait d'un monument de la science fiction

Ursula K. Le Guin, portrait d'un monument de la science fiction

Ursula K. Le Guin, portrait d'un monument de la science fiction

Auteure majeure de SF et de fantasy, elle est l'égale de R.R. Martin et de Tolkien.              

 


TOP