Ce site utilise des cookies
Vos données sont privées, nous le savons, c'est pour ça qu'on en fait pas n'importe quoi.
×

 

 

 

 

 Le futur est entre vos mains

 

 

Le futur est entre vos mains

vendredi, 09 février 2018 16:15

La science: ce nouveau réseau participatif

science amateur science amateur

Apporter sa contribution à la recherche scientifique, aujourd'hui c'est facile.                                                                                        

Les scientifiques amateurs font de plus en plus de découvertes, et les professionnels développent toujours plus d'outils pour qu'ils les aident dans leurs projets.

Lorsque le radio amateur Scott Tilley a capté le signal du satellite météorologique IMAGE, que la NASA avait perdu depuis longtemps, il est devenu le dernier héros du mouvement des scientifiques amateurs. Cet homme est juste un fan de sciences, qui consacre son temps et ses efforts à sa passion, motivé uniquement par son enthousiasme. Bien qu'il n'y ait aucun moyen de savoir combien il y a d'astronomes amateurs et scientifiques dans le monde, on sait qu'il y en a beaucoup, principalement parce que régulièrement l'un d'entre eux, comme Tilley, fait une découverte passionnante. Peut-être que vous êtes l'un d'entre eux, ou que vous voulez le devenir.

Tilley a l'habitude de scruter le ciel nocturne de la Colombie-Britannique (province de la côte Ouest du Canada) tous les soirs pendant plusieurs heures. La nuit où il a trouvé IMAGE, il essayait de localiser un satellite espion de l'USAF (la branche aérienne des Forces armées des États-Unis). Quand il a dit à sa femme ce qu'il avait trouvé, elle lui a répondu qu'il fallait appeler tout de suite la NASA. Tilley a déclaré au Washington Post: «C'est de loin la chose la plus importante que j'ai découverte, et c'est cool pour l'astronomie."


Les astronomes amateurs observent le ciel depuis des siècles, et ils font de plus en plus souvent des découvertes majeures:
En 2012, un groupe d'astronomes amateurs a découvert 42 planètes.
En 2013, Michael Sidonio a aperçu une nouvelle galaxie naine, NGC 253-dw2.
En 2015, un groupe d'astronomes amateurs se penchant sur les images de la NASA a repéré des «balles spatiales» jaunes qui, selon la NASA, sont des traces des premiers stades de la formation d'étoiles gigantesques, très rarement observés.
En 2016, deux astronomes amateurs, John McKeone en Irlande et Gerrit Kernbauer à Mödling, en Autriche, ont filmé l'impact d'un astéroïde sur Jupiter.

Tous ces exemples concernent l'astronomie, ce domaine scientifique a certainement été l'un des premiers à impliquer des non-professionnels en 1999, avec l'application SETI@home de l'Université de Berkeley. "SETI" est l'abréviation de "Search for Extraterrestrial Intelligence", et en lançant simplement l'application, tout utilisateur peut aider à calculer les énormes quantités de données extra terrestres fournies par le télescope mexicain Arecibo, sur son temps libre. Ce projet est toujours en cours. D'autres projets de traitement de données ont suivi, comme folding@home de l'Université de Stanford qui utilise les processeurs des participants pour émuler les données concernant la façon dont les protéines s'incorporent dans le corps humain.

Depuis ces premières initiatives, les scientifiques des universités, des agences gouvernementales et des entreprises privées apprécient de plus en plus les scientifiques amateurs. Ils comptent sur leur capacité à agir en tant que collectifs d'observateurs - comme les astronomes amateurs cités précédemment-, à contribuer au traitement de groupes de données gigantesques, et à fournir de la puissance de calcul informatique.
On ne prend pas beaucoup de risques en vous disant que quel que soit le domaine qui vous intéresse, il existe très certainement un projet auquel vous pouvez participer. Il y a plein de sites où vous pouvez trouver des projets dans lesquels vous impliquer.

  • SciStarter répertorie actuellement 945 projets. 
  • Zooniverse a 69 projets. Les amateurs qui ont trouvé les balles spatiales jaunes (lire au-dessus) participaient au projet "Milky Way" de Zooniverse pour la NASA.
  • Scientific American a plus de 12 pages de projets dans lesquels piocher.
  • Si vous vous intéressez à l'espace, jetez un coup d'œil au Galaxy Zoo et à la page Citizen Scientists de la NASA.
  • Les Citizen Science Projects de National Geographic sont destinés aux amoureux de la nature.
  • Mashable a une page spécifique pour les projets scientifiques amateurs sur la faune sauvage.
  • Si tout cela ne suffit pas, Wikipédia conserve une liste de projets.
  • Enfin, vous allez dans votre moteur de recherche et tapez "science amateur ou "citizen science"", suivi de votre domaine d'intérêt. Il y a des chances pour que vous trouviez votre bonheur.

On vit dans une époque passionnante pour un scientifique amateur. Non seulement de nouvelles découvertes sortent tout le temps, mais entre Internet et la puissance de calcul des ordinateurs et appareils électroniques, nous avons accès à des outils de recherche dont les professionnels d'il y a quelques décennies ne pouvaient que rêver. Vous pouvez facilement devenir contributeur, sans même quitter votre boulot de tous les jours.

retrouvez l'article original de Robby Berman sur Bigthink

Vous pourriez aimer

Upcycler une cassette audio en lecteur MP3

Upcycler une cassette audio en lecteur MP3

Upcycler une cassette audio en lecteur MP3

Dans ce tuto on va vous montrer comment loger un lecteur MP3 dans une cassette des années 80.

Le Bitcoin sert aussi à rendre le monde meilleur

Le Bitcoin sert aussi à rendre le monde meilleur

Le Bitcoin sert aussi à rendre le monde meilleur

La Pineapple Fund donne des millions de dollars à des associations.                                                                                                                                                        


TOP